MARUYA

Peintre – Japon


 

fleur 4

 

Née à Osaka, Maruyà vit aujourd’hui à Kyoto.
Elle a étudié le design commercial aux Beaux Arts d’Osaka et le dessin aux Beaux
Arts du Musée d’Osaka. Après avoir travaillé comme illustratrice et dessinatrice dans
le design commercial pendant une dizaine d’années, Maruyà se consacre à la peinture
depuis 1996.
Sa peinture très douce, «zen», reflète parfaitement l’esprit japonais. Une certaine sensualité émane de son travail.

Techniques employées : pastel d’huile, couleurs traditionnelles japonaises sur papier traditionnel japonais.

 

Expositions personnelles :

2004 : « Fleurette rouge de Pinocchia» – Galerie Centennial, Osaka.

2005 : « Sa température” – Galerie Oculus, Tokyo.

2007 : “ Les petits oiseaux” – Galerie Shoyeido, Kyoto.

2009 : “ Les petits oiseaux”  Les Incartades –Eglise Saint Pierre de Brocas – Montaut (France)

2012 : “ Portrait Moment” – Osaka Contemporary Art Gallery

2017 : »La forme de sonorité ou le nid pour lespetits oiseaux » – Galerie Centennial
« Aria de portrait» Galerie Takasegawa Shiki Air – Kyoto

« Portrait de Madame Violette Violente» Gallery Oculus – Tokyo

 

fleur 1

Publicités

Michel Rozier

Sculpteur – Forgeron – Bronzier – France


rozier 1

Bordelais d’origine, Michel Rozier a appris le travail des métaux à Paris, tout d’abord
dans un collège puis dans un petit atelier du Faubourg Saint-Antoine où il est resté cinq
années durant lesquelles il a suivi les cours du soir au lycée Raspail.
A la fi n des années soixante, libéré de ses obligations militaires, il décide de céder au
besoin impérieux de partir qui le taraude depuis longtemps. La société métro, boulot,
dodo ne l’intéresse pas du tout, c’est alors qu’il décide de partir pour l’Australie avec
deux amis pour y chasser le crocodile…
Quinze années s’écoulent, et le besoin de retrouver un passé, des racines, une culture
et, surtout, l’envie de retrouver le contact avec la matière métallique le poussent à
regagner la France. Installé au coeur de la forêt landaise, il propose ses services en tant
que serrurier ferronnier mais, après un certain nombre de chantiers – intéressants au
demeurant – il se rend vite compte qu’il est en train de s’écarter du chemin pour lequel
il est revenuen France : celui de la sculpture.
Des échanges avec d’autres artistes, la confi ance accordée par ses clients lui ont permis
de se confronter à une réelle créativité. Il a pu ainsi non seulement vivre de son art,
mais aussi gagner en expérience et en assurance, même si le doute n’est jamais très loin.
Pour son travail essentiellement tourné vers tout ce qui touche aux « arts du feu »,
Michel Rozier utilise des matières autres que le fer : l’acier inoxydable, le cuivre, la
céramique, la pâte de verre, le bois et, bien entendu, le bronze.
Sources : http://www.michel-rozier.com

EXPOSITIONS PERSONELLES :

2017 – Enghien les Bains – invité d’honneur
Arles sur Tech – rencontre internationale de forge. Animation d’un atelier patines Inox
– Dans le cadre des Incartades, centre culturel, Montaut (40)

2016 – Performance. Sur invitation de BABA (British Artist Blacksmith Association)
participation en qualité de Master à un rassemblement international de 200 forgerons, à
Ypres (Belgique) pour l’achèvement d’un cénotaphe en hommage aux soldats de toutes
nationalités morts durant la grande Guerre.
– Carré d’Artistes, Aix-en-Provence (13)
– Galerie Incorniciarte, Vérone (Italie)

2015 – Exposition personnelle – Musée de Brassempouy (40)
– Les Arts Vagabonds, Revel (31)
– Carré d’Artistes, Aix-en-Provence (13), Berlin (Allemagne)
– Galerie Incorniciarte, Vérone (Italie)

2014 – Exposition personnelle – Maison Louis David – Andernos-les-Bains (33)
– Galerie Domus Artes – Dax (40)
– Carré d’Artistes, Lyon (69)
– Galerie Incorniciarte, Vérone (Italie)

Rizü Takahashi

Céramiste – Japon


114143506_oNé en 1941 à Hiroshima, Rizü Takahashi a baigné dès l’enfance dans la culture traditionnelle japonaise. Le goût des antiquités, de l’ikebana et de l’art des jardins lui est transmis par ses parents. Il suit des cours de calligraphie et de chant.
Peintre à 18 ans, il se met à étudier la céramique, la cérémonie du thé et poursuit des études universitaires en littérature à l’université de Tamagawa.
Quatre années durant, il devient moine dans un temple de Tokyo où il intègre la philosophie zen auprès du grand Maître Wayu Eda.
Rizü Takahashi évolue ensuite dans le monde du théâtre poétique, puis devient tour à tour réalisateur audiovisuel, directeur marketing et enfi n céramiste.

A 40 ans, il ne se consacre plus qu’à la céramique dans les montagnes de Nagano,
puis dans la région de Mino, pays des potiers.
« Je n’ai jamais cessé d’adjoindre à mes différentes professions la dimension artistique.
Non seulement je n’ai jamais pu me détacher de ce monde de l’art, qui a pour fondement
le regard intérieur (cogito ergo sum) et la méditation, mais j’ai également considéré
que c’était la voie la meilleure pour faire de mon existence une vie pleine. »
En 2004, Rizü Takahashi s’installe dans le sud de la France. Il y construit son atelier de
potier, un four anagama et son pavillon de thé.
Entouré de ses élèves, il poursuit aujourd’hui ses créations en mélangeant les
techniques traditionnelles japonaises et la modernité de son inspiration.
Totalement hors du temps, ses céramiques peuvent sembler extraites d’une fouille
archéologique ou venir d’un lointain futur non encore inventé.
« Aujourd’hui je ne peux travailler qu’en empruntant un peu de la vie de cette terre et de
ce feu. En conséquence je n’ai d’autre choix que de leur restituer, avec humilité et méthode, la joie qu’ils m’ont donnée. »

                                                                        Sources : Galerie Concha de Nazelle – Toulouse
                                                   « Rizü Takahashi » éditeur : Les Céramiques de Villaudric

Rizu3

Expositions récentes :

Festival «A propos du Japon» Beaune (France) – 20/21 octobre 2017
Galerie Concha de Nazelle Toulouse (France) – 8 juin / 8 juillet 2017
Centre international de Communication Artistique Contemporaine Lavardens (France) –
3 mars / 2 juillet 2017
Maison du Chevalier – Carcassonne (France) – 25 mars / 30 avril 2016
Ceramic Art London – Londres (GB) 17/19 avril 2015
Biennale de la Céramique – Villefranche de Rouergue (France) – 20 et 21 septembre 2014

114141407_o - Copie

Antoine Pauthe

Peintre –  France

(http://www.antoinepauthe.com)


7b59aa_d6d6f1007979400ab3104ca8c51ec95aIl y a un caractère indélébile chez ceux qui, comme Antoine, sont dès l’enfance
tombés dans l’atmosphère hossegorienne : c’est cette marque qu’imprime la lumière
qui n’est ici «ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre » : celle de l’hiver gorgée
d’eau vaporeuse traînant en limbes parmi les troncs des pins ciselés par le gel, celle
du printemps lissant les sables et éclatant le jaune vif des genêts et des mimosas
dans la nature en renaissance, ou encore celle de l’été saturée de chaleur grillant mousses et lichens et précipitant tour à tour tous les tons de rouge dans la mer au crépuscule.

L’automne enfin comme une symphonie mélangeant dans le vent d’est tous ces camaïeux, ces aplats, ces masses structurées de matières aux interfaces arachnéennes.
Après une enfance où l’été signifi ait les Landes, c’est là qu’Antoine est revenu se fi xer
pour, après maintes expériences et maints apprentissages, tendre vers
l’épanouissement de sa peinture. Bien sûr, on pourra y trouver par intellectualisme
des infl uences fortes allant, selon les saisons ou la période de son travail, de
Dubuffet au Poliakoff des années cinquante : travaux sur le fi l ou aplats en
surcouches grattées, torturées et écorchées pour fi nir en larges plages juxtaposées
de couleurs des sous-bois. Il n’y a pas ici un «génie hyper productif » mais tout au
contraire un artiste secret et modeste qui lentement fait ses gammes ajoutant toile
après toile la pierre à l’édifi ce, dans cette recherche sans fi n de tensions apaisées et
d’équilibres dans ses compositions, « fabriquant » jour après jour son oeuvre.

Marc Delanne

7b59aa_80d3b351c91d4e8d86735a829b3be828

Expositions récentes :

2017 :
– Galerie Monod PARIS – du 27 mars au 8 avril 2017
– PRINTEMPS DES LANDES – MOP de Capbreton : exposition collective du 1er au 30 avril
– PORTES OUVERTES atelier – SEIGNOSSE du 14 au 16 avril
2016 :
– GMAC – PARIS BASTILLE – du 27 octobre au 1er novembre
– art’AFCAE – SOORTS-HOSSEGOR – Exposition collective: du 5 au 12 août
– PRINTEMPS DES LANDES – ART TRIP – MOP de Capbreton : exposition collective du 2 au 2 mai et portes ouvertes ateliers du 15 au 17 avril
– Espace «TUTTO BENE – PARIS : Exposition personnelle du 16 au 27 février

2015 :
– «Les Lumières de Notre -Dame» FONTENAY-LE COMTE- Exposition collective AFCAE: du 18 au 27 septembre HOSSEGOR
– «MOT & ART» – HOSSEGOR – Exposition collective : 26 et 27 septembre
– SPORTING CASINO de HOSSEGOR – Exposition personnelle: du 11 avril au 3 mai

Mariko Assaï

Peintre-Japon


j7-gH3R9pe45ao7XBSMxqW5Q9_E

Mariko Assaï, artiste japonaise, vit et travaille en France depuis 1985. Cette double appartenance nourrit une oeuvre singulière. Peintre et professeur de calligraphie, elle
donne naissance à des«mirages poétiques», dans des tableaux délicats à la légèreté aérienne. Elle crée des mondes de couleurs transparents, pleins d’émotions et de nuances.
L’artiste juxtapose des signes empruntés à la calligraphie, des plages de peinture abstraite et des éléments figuratifs. Ici, des idéogrammes deviennent dômes, coupoles, se transforment en ferronneries de balcon ou hanches de violoncelles. Ailleurs, les éléments figuratifs prennent de la densité pour former des villes sortant de la brume, des dunes où dansent des roseaux et des algues…

 

Parfois, les formes qui apparaissent, ne se nomment pas et la vision s’égare dans la fluidité d’une comète et de sa traînée…Dans l’informel naissent des paysages dont on ne peut dire à quel monde ils appartiennent, suspendus entre ciel et terre, entre rêve et réalité. Ces éléments qui semblent fusionner dans l’air, nous renvoient à une appréhension différente du cosmos, qui n’est pas étrangère aux influences que le bouddhisme exerce sur le peintre.
Les oeuvres de Mariko Assaï sont des passerelles entre tradition et modernisme, entre
abstraction et fi guration; elles oscillent entre orient et occident, en situation d’échanges
et d’enrichissements réciproques.

 

2OvaDZPQye0ap3_f5KOMZpV3z90trN9QHQhGLjMQ853nwe1xreFQW0

 

Expositions récentes

2011 :
Salon au château de Draveil
Maison de la culture de Vert-le-Petit
Rencontres entre Ikebana et Calligraphie au Château de Gif
2012 :
Galerie ApARTté (Paris).
Rencontres entre Ikebana et Calligraphie au Château de Gif
Invitée d’honneur au festival de la calligraphie d’Amiens
2013 : Galerie L’Annexe (Barbizon) ; Médiathèque d’Amiens
2014 : Galerie ApARTté (Paris) ; Galerie Ginza (Tokyo)
2015 : Centre culturel de Gif sur Yvette ; Médiathèque d’Amiens

2016 : Galerie du Colombier à Paris ; Bergam Galerie (Amiens)

2017: Médiathèque d’Evry